11 juin 2019

RAF Tatouage, de Paul Barr

  Depuis une heure déjà Se mélangent l'encre et le sang. Ils donnent sens à la douleur La douleur vive de la piqûre, Toujours la même, identique Comme au début. Le temps ne fait rien à l'affaire, ça, tu le savais déjà.   Deux gars sont là, dans une chambre Grandis trop vite, dans des immeubles Qui sonnent creux quand on s'en va. Des pas résonnent   En peu de mots, beaucoup d'alcool La décision a été prise. L'aiguille trace la ligne courbe Et pareille à celle de la boussole De l'avion qui passe... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2019

Il est où le bonheur ? par Danièle Géroda

  Il est où le Bonheur ? Certainement avec toi, mon Coeur Où le dessiner le Bonheur ? Peut-être, là-bas, sur la grève, à mon heure,   La Vie ! Dis moi, comment la vois-tu ?   Je la prends comme elle vient, Je la pétris de mes deux mains Pour voir jaillir sa sève nourricière, Et ressentir cette Joie qui me submerge, Comme lorsque tu longes une berge Ou simplement en la foulant de tes pieds.   C’est ça le Bonheur ! Le plaisir de suspendre le temps qui passe. Quels délices... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 mai 2019

Féria de Pâques (2), Paul Barry

Paul Barry participe aux ateliers du samedi. Il publie poèmes et nouvelles (par épisodes) sur WeLoveWords, sous la signature de Al Prubay. http://welovewords.com/alprubray Le poème se poursuit... ...Nougat des tendres années ! Comme sont tendres les jeunes pousses Des arbres blancs des bords du lac Dans ce Vichy de mes vacances Où tout est blanc ou tout est bleu Comme l'eau au fond de tes yeux.   Mais l'amour fou méconnaissable, Tant qu'il est là reste ignoré. Seul quand se brise dans le vide, Comme un cockpit... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 avril 2017

D'une rive, l'autre, par Michelle Jolly

Poème en écho. Le vers du début est  d’Ismaël Savadogo : Comme si on me suit, poème inédit offert au Printemps des poètes, www.printempsdespoetes.com   « Pour tout savoir d’une rive en étant sur l’autre » Ce matin, regardant le ciel et goutant l’air ambiant, J’ai pensé un instant que tes yeux chercheraient De si loin que tu sois et la même couleur, et la même saveur Qui fait crisser les dents, lorsque le vent du sud s’éveille. Vers toi je crie des mots comme ballons lâchés, A cette heure où je lis... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 19:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mars 2017

Ainsi on écrit un poème... par Carole Menahem-Lilin

Poème en écho. Les deux vers du début sont d’Ismaël Savadogo : Comme si on me suit, poème inédit offert au Printemps des poètes, www.printempsdespoetes.com   Ainsi on écrit un poème d’une certaine façon en ne l’écrivant pas   Il s’inscrit sur notre peau même à l’orée du cœur il s’inscrit. Le poème est le bois de la peur l’épiderme de la connaissance.   Par où apprends-tu, toi, par les yeux, par l'oreille,  par la main ? Moi, les leçons essentielles me furent chuchotées par la peau, par... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mars 2017

A Cannes, par Paul Barry (poème)

  Comme le mimosa, duvet jaune et lumière, En plein cœur de l'hiver, son rire éclate encore, La secoue elle et moi, Comme un amandier bruine des éclats de ses fleurs, Sous les coups turbulents, du mistral en bourrasque.   Dans son appartement cubique, aux meubles anguleux, De verres et de métal, d’ailleurs, de bois précieux Si étranger pour moi, si familier pour elle, Trône la fleur électrique au parfum de citron.   Et je m’assieds alors, à son invitation, Dans un canapé lourd, vaste de souvenirs Ocre... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 10:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2012

Haïkus et poésies brèves, par Lise Capitan

Nous avons terminé l'année en poésie! Pour vous accompagner sur les sentiers de l'été, le haïku, qui invite à traduire ses sensations et pensées en 3 vers (un court, 5 syllabes, un long, 7, un court, 5), ou les formes brèves (là, vous êtes libres de la rythmique, inventivité bienvenue). Etre dans l'ici et maintenantouverts à ce qui nous traversepoésie de l'instantfulgurances de l'esprit.Carole. Voici les poèmes de Lise. Séance Haikus/poésies brèves   Jaune tendre des champs de blé dans les ombres bleues du crépuscule ... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mars 2012

Eclats de vol, par Lise Capitan

Ecrit à l’écoute du Clair de lune de Debussy (http://www.youtube.com/watch?v=-LXl4y6D-QI) Éclats de vol   Au début, c’est un jaillissement Les flots s’élèvent puis s’écoulent en toute quiétude La vie se façonne, préservée de tous les dangers, au sein du nid familial L’oisillon apprend   Plus tard, aux côtés de son âme sœur, il part voguer paisiblement sur une mer d’huile De son halo laiteux, la Lune leur accorde sa bénédiction Au loin, le vacarme du dehors s’étouffe, relégué au second plan C’est maintenant entre... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 octobre 2011

Imaginez, par Michelle Jolly

 Piste d'écriture : à nouveau le leitmotive, mais agencé cette fois de manière à amener une "chute" surprenante... Imaginez   Imaginez une grotte, fermée, peu d’issues, Ce n’est qu’engourdissement, angoisse, lenteur. Enfoui là, impatient, dans la moiteur ambiante, J’attends seul, le moment, la minute, l’instant, Hissez !oh ! Hissez-moi là-bas vers la lumière ; J’entends loin, des bruits sourds, parfois une musique. Imaginez la nuit et ses chuchotements, Je touche mon visage, mes pieds, tout est... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 11:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2009

Toussaint, par Th. Fr. Crassous

  TOUSSAINT Champs de blés lézardés. Torpeur brutale, Embrasure du ciel, Lames de granit, Crépuscule de marbre, Hors du temps Les branches des mélèzes Ma déchirure éclate en coupes écarlates. L’amer amarre la barque des souvenirs. Tu es là, blotti et je te parle ; Oiseau, tu réveilles mes rives effilochées : Ma source, mon épreuve, ma fortune effondrée. Les flammes de nos joutes passées Raniment la voix du noir ; Et les baisers absents fracassent mes espoirs. Oh ! Les reliques de ces instants sereins...Mon... [Lire la suite]
Posté par Menahem Lilin à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,